Guide pédagogique 2

Brève présentation

Ce guide pédagogique ne prétend être ni catégorique, ni exhaustif dans la manière d’exploiter ce manuel. Nous vous proposons au fil des pages notre façon de l’utiliser. Elle n’est certainement pas l’unique, bien au contraire. D’ailleurs au fur et à mesure de nos expérimentations, nous modifions, nous améliorons notre approche. Le but de ce guide est de partager avec vous l’expérience de nos pratiques et de nos réflexions, en toute simplicité et humilité.

 Enfin, ce manuel est un fil rouge, souple dans son utilisation, ne devant en aucun cas devenir un carcan. Il vous permet d’y ajouter votre « patte », vos supports et votre approche pédagogique.

Pour recevoir le guide pédagogique en pdf

Pour le recevoir, veuillez nous laisser un message dans la partie "Contactez-nous" avec votre nom, votre adresse mail et le nom de votre institution. Nous vous enverrons par mail le guide en 24 heures.

Bonne utilisation,

Isabelle Huron et Dao Mercier

Extraits du guide pédagogique

 Page 15 : Les tableaux des sons « a, i, o »

Consigne : Lire

Les pages qui suivent sont à faire selon le rythme que vous jugerez le bon mais nous vous déconseillons toutefois de les faire d’affilée. Vous pouvez revenir au visuel déclencheur, au tableau des mots référents pour repérer les graphies ou avancer vers d’autres activités développant d’autres compétences comme l’observation et la logique (page feu rouge et bancomat, page suivante). Il sera aussi certainement nécessaire de revenir plusieurs fois sur ces pages car l’appropriation ne se fait que lentement et progressivement. N’allez pas trop vite. Tournez autour, créer d’autres exercices pour travailler les sons étudiés, développer le lexique de la rue etc….Retravailler sur le poster images-sons.

Les voyelles « a/o/i/u/é/è/e » sont déjà connues mais il est bon de s’assurer avec le poster des sons voyelles qu’elles soient bien prononcées et bien repérées avec les images. Cela va simplifier le travail à venir. Affichez le poster et vérifiez si le lexique de toutes les images est connu. Si ce n’est pas le cas, le groupe classe vous aidera et chacun mémorisera les mots inconnus (nous avons testé, il y en a peu et ils sont mémorisés vite si vous utilisez systématiquement ces symboles). Une fois les mots connus, demandez à la classe : «  dans quel mot on entend a ? » si quelqu’un dit  rue, demandez au groupe et la réponse doit être claire, c’est non.  Si c’est le mot bateau, la réponse est oui. « Combien de fois « a » dans bateau? », une fois bien sûr ! Vous demandez alors de chercher un autre mot avec « a ». Là, au moins une personne trouvera salade. Vous demandez alors combien de fois on entend « a » ?

Vous arrivez à la réponse 2 fois et vous dites alors OK « a comme salade ». Salade devient très vite l’image de référence du « a ». Procédez de la même façon avec les autres sons voyelles « o/i/u/é/è »

Ce travail effectué, vous pouvez alors commencer la lecture du tableau du son  «a ». La graphie principale, connue, est placée en haut au centre du tableau. Faites voir et dire « a comme salade » et faites surligner ou entourer les deux a dans salade. En dessous se trouvent les graphies correspondant au même son que « a ». Faites-les lire. A nouveau, nous avons organisé les « faux mots » d’abord et les « vrais mots » ensuite. Vous pouvez poser la question au groupe : « Ce mot, fa/cha/ tâ ça veut dire quoi ? » rien et des pâtes ? C’est quoi ? OK il y a des faux et des vrais mots comme pour les lectures précédentes. Vous pouvez faire entourer avec un crayon de couleur le groupe des vrais mots et faire observer les déterminants, une majuscule ou la phrase avec le point.

N’oubliez pas de faire remplir le tableau des images/sons à la fin de la leçon pour ces nouveaux graphèmes.

Pour le tableau du son « o », nous avons dû résoudre le problème du « o » ouvert et fermé, tout en sachant que les graphies au/eau seront abordées en leçon 3 pour aller progressivement dans la complexité. Cependant, le son « o fermé » existe avec les graphies ô et hô. Nous nous sommes aussi posé la question de savoir si nous devions distinguer ces 2 sons. Nous avons donc fait des choix, confortées par les conseils de 2 orthophonistes.

-          Nous distinguerons les 2 sons, ouvert et fermé, sans avoir une exigence extrême sur cette différence phonétique puisque ce « o ouvert » comporte des sonorités régionales assez fortes. Par contre, il faut qu’il soit différent du  « e ».

-          Nous introduirons le « o fermé »  et ses graphies simples ô/hô dès la 1ère leçon mais en trichant un peu : le visuel bateau est introduit mais pas sa graphie qui le sera en leçon 3. Pourquoi avoir choisi le mot bateau car en plus il y a le son  « a » ? En fait, ce mot est très connu et bien prononcé par toutes les personnes présentes lors de l’expérimentation. La différence orale entre pomme et bateau se fait assez naturellement, semble-t-il.

Enfin, pour le son « o », nous n’avons pas réalisé de texte de découverte car le h muet et l’accent circonflexe sont déjà connus, ce qui pose donc moins de problèmes aux apprenants. Par contre, rien ne vous empêche d’en créer un pour vos apprenants.

N’oubliez pas de faire remplir le tableau des images/sons à la fin de la leçon pour ces nouveaux graphèmes.

Avant de lire le tableau du son  « i », revenez à la page 14 pour y découvrir les différentes graphies. Le « y » est souvent une révélation !

N’oubliez pas de faire remplir le tableau des images/sons à la fin de la leçon pour ces nouveaux graphèmes.

Page 16 : Exercices d’observation

1/ les feux de signalisation

Consignes : Regarder - Entourer

Il s’agit de repérer l’ordre des couleurs et de relier à droite le bon feu avec le bon numéro. Profitez de ces images pour faire parler et dire quand une voiture peut avancer ou pas.

2/ Le bancomat

Consignes : Regarder - Lire - Ranger - Ecrire

En fonction des apprenants, vous pouvez faire réaliser ce travail en autonomie pour certains et accompagné pour d’autres.

Pour le groupe accompagné, faites décrire à l’oral les images, faites lire les textes dans le tableau en bas à gauche et demander quelle image pour quel texte.  Ensuite, faites réfléchir sur la consigne ranger et faites trouver le fait qu’il faut ranger et écrire dans l’ordre les actions  1,2,3,4 dans le tableau à droite.